Belle Isabelle

L’envie me vient soudain
Et m’enveloppe sans dédain.
J’ai posé sur elle mes doigts
On s’est regardé dans les yeux tout droits
Puis les caresses se sont multipliées
Puis les baisers se sont enchaînés.

J’ai aimé ses doigts fous de désir
Et mon cœur plein d’envie
S’est emballé dans ses caresses de tendresse
C’était, ma foi, finesse et délicatesse.
Tous deux plus que jamais
Épris de plaisir et de désire
Des ébats qui viennent embellir
Notre gît, mains dans la main.
Chacun nageait dans cet océan d’amour
Qui durera un moment peu court.

Mes doigts sans cesse ont parcouru ce joli corps
Qui m’a donné d’énormes frissons
Qui m’ont faits retordre tel un ressort
C’était un moment romantique et fécond.
Les mots n’ont plus de places en ses heures
Nos corps dénudés, c’est la forte sensation
Nos jeunes cœurs unis et celés sans peur
Approchent déjà la pulsation
C’est l’heure de la dissémination.

Sa voix redevient d’un coup plus belle
C’est mon tour : je t’aime belle Isabelle,
Elle sourit et se serre encore contre moi
Sans mots dire, c’était déjà le soir.
L’unique moment dont je fais souvenir
D’une si belle âme dont la nature m’a ravi
Peu importe ! L’amour n’est jamais superflu
Juste vous dire qu’Isabelle n’est plus…

JBEL 22 10 2015

 

fb196c_971681b0371f4c34a138d956abd28e71

Photo: Julien de Casabianca

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s