Mon premier enfant…

Il est venu les mains vides et faibles
Cet enfant dans sa corbeille
Chaque jour son esprit s’éveille
Son sourire était sa seule arme lisible

Il pouvait bouger, il pouvait toucher l’immatériel
Ce corps qui là gît, rempli de vies et d’histoires
L’avenir dans sa tête est fait d’images essentielles
A-t-il idées de ce qui l’attend sous ce soleil péremptoire ?

N’empêche! Il a choisi vivre
Il a choisi changer des vies
Le voir grandir, j’en suis bien ivre

Être son intime ami, j’en ai bien envie
Que veut vraiment un père pour son enfant?
Le meilleur certain! Je l’avoue, c’est mon premier enfant…

JBEL 07 06 16

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s