Notre commun !

Que n’avons-nous pas connu
Dans nos aventures résolues
Que n’avons pas vécu, sourires ou mépris

Ce qui vous rend fort, n’est guère ce qui vous rend libre
L’un comme l’autre, au prix du sang, tout se construit
Traverser rivières, plaines, déserts sans être ivre

Dans un monde aux sombres nuages où il faut agir
La solitude serait tout aussi suicidaire que s’avilir
Au-delà des débris épars de tout ce passé, figé
Que nous reste-t-il amis en commun à partager

S’allier au présent et faire naitre ce qui n’était encore
Nourrir nos alliances pour anéantir les torts
Vivre l’indécision ou miner de passions
Enfin que nos décisions soient mûries de raison

Qu’avons-nous vraiment en commun
A y bien voir, rien d’opportun
Et quand on y songe, il revient à être solidaire
C’est l’éminent bonheur d’être sur terre.

JBEL, Biteng le 12 Mars 2018

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s