Une Afrique, un sourire

Si tu n’existais pas
Comment pourrais-je avancer des pas
Sans regarder les épaules ici-bas !
La peur d’un sommeil sans retour
M’aurait fait concierge des cours

Si tu n’existais pas, ma mère
Pourrais-je avoir de frères derrière les frontières
Dans une Afrique-Babel !
Sur ces terres rebelles de sourds à sourds
Nous nous serions battus comme fous

Chaque sourire de ces filles revenant de l’école
En ton nom retentissant
Est un merci innocent

Je parle. Chante. Danse !
Sans dans la terre descendre
Sans embrasser la cendre

Sur notre névralgiques Afrique
Eternelle soient tes mains balsamiques.
Sacrée OIF ! Tes actions sont immenses.

AGBON Bona 12/03/18 1h

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s