Sous-venir !

Ta langue est si douce qu’un froid glacial a envahi mon Être
Mon coeur a dansé sous la belle musique de tes gémissements jouissifs
Inoubliables morsures de ton regard !
Les zones sur mon corps que tes doigts, tes lèvres, tes cheveux sempiternels… ont sillonné, gardent pour l’éternité les empreintes digitales du bonheur
Je t’aime est petit pour exprimer toutes les émotions en ébullition sur mon front
Je frissonne !
Mon âme résonne !
Ton nom me caresse…
Fiançailles de langues Guerre de regard
Dialogue sans mots…
Tout fut inoubliable

Le premier fit un fiasco
Le second donna d’écho
La troisième engendra le berceau…

Ah que ton départ me stresse !
Je délire
Ma lyre se délie
A toi je me lis…
Ta place sur le lit
Sans toi est lys
La nuit est solidaire
Et moi ? … solitaire
Adieux, joie éphémère !

B. Agbon, 8 oct. 2018/00h

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s