L’amour est un art

Je me mords toujours la langue Au point de devenir idiot A vouloir comprendre ce mot Ah l’amour! Garçon ou largue L’amour unit L’amour sourit Aussi gémit-il Rend utile Quand il est intense Fait perdre les sens Oublie l’aisance S’allie à l’attirance Ainsi naît la vie D’un regard Poire, prune ou pavie Se savourent telPoursuivre la lecture de « L’amour est un art »

Belle Isabelle

L’envie me vient soudain Et m’enveloppe sans dédain. J’ai posé sur elle mes doigts On s’est regardé dans les yeux tout droits Puis les caresses se sont multipliées Puis les baisers se sont enchaînés. J’ai aimé ses doigts fous de désir Et mon cœur plein d’envie S’est emballé dans ses caresses de tendresse C’était, maPoursuivre la lecture de « Belle Isabelle »

Que feriez-vous alors?

Des nuits blanches Couché sur cette planche Ces pensées, ces doutes Pauvre de lui, c’était sans fautes Des images sur ce mur Des tortures qui tuent La tortue qui s’est tue Hélas ses efforts quotidiens! Hélas ses pauvres soutiens! Des rires sournois Dans un cœur sans foi Que reste-t-il de nous Si nous perdons toutPoursuivre la lecture de « Que feriez-vous alors? »

Les saigneurs!

Dans ses boules de feu qui montent des collines Une odeur fume et enlise les lignes fines Dans les rues les déboires de jeunes esprits s’accroissent De vieux corbeaux, au milieu de la nuit croassent Il est sans doute des moments de réflexions lumineuses Émises de prismes ouverts à toute âme consciencieuse A la constructionPoursuivre la lecture de « Les saigneurs! »

Au-delà des mots

Un certain lundi Quand apparait l’aurore hardie Je tais mon verbe Acerbe Mes peurs, mes craintes Des faux pas et plaintes Attisent en moi la flamme Forgent et aiguisent mon âme L’imperfection nous maintient en vie La motivation d’aller de l’avant De faire le meilleur de nos envies Mais ce n’est pas séant De fairePoursuivre la lecture de « Au-delà des mots »

Un jour!

Et les plages se sont tues Le silence sous les draps Et les regards confus Pour un instant d’ébats S’enivrer d’illusions D’un lendemain plausible D’un amour possible Sans larmes, effusion Un jour Une nuit L’ennui Abat-jour Une fleur qui s’en va faner Un oiseau qui s’en va planer Telles seront là, les belles romances QuiPoursuivre la lecture de « Un jour! »

Un matin du 14 février…

On se promet l’amour A l’éternité On s’est donné rendez-vous A la réalité Un matin du 14 février Un sourire puissant levier Au tremblement de nos voix A l’épreuve de la foi L’amour, géniteur du poète Avec son épave de sensibleries Nous a emballé d’euphorie Rêveur un instant, pirouette Puis après, que reste-t-il C’était unPoursuivre la lecture de « Un matin du 14 février… »