A ma mère !

Il n’y a de mères loin de l’ombre d’un père Mais la vie nous vient d’une mère Les nuits éclaircies, les jours remplis L’estomac creux, le cœur d’amour emplis J’ai connu des mères belles, tendres et battantes Des mères-pères, des mères lumières, des branlantes Des mères épanouies, des mères alarmées un soleil dans les yeuxPoursuivre la lecture de « A ma mère ! »